Jean-Baptiste Gobert-Martin, fondateur

Publié le par Jean-Philippe Secordel-Martin

Né en 1849 à Pouilly sur Meuse (Lorraine), dans une famille de propriétaires fonciers (cousins éloignés des célèbres barons Jacques-Nicolas et Napoléon Gobert), Jean-Baptiste Gobert s'expatria très jeune en Belgique où, à l'instar du baron Thiery Aîné, il réussit dans le commerce de la draperie et de la confection après s'être associé avec Pierre Labbé. En 1877, il épousa Lucia Martin, fille de Monsieur Félix Martin de Morfontaine (1832 - 1909), directeur des grands magasins Thiéry de Bruxelles, de Mons et de Saint-Ghislain (dont la deuxième fille épousa Monsieur Jean Secordel, directeur de l'Epicerie Centrale de Bruxelles).

Suite à la décision de Monsieur Esders, qui venait d'ouvrir un magasin sur Paris, de ne plus s'approvisionner chez les Labbé-Gobert (malgré leurs participations à sa réussite en Autriche, en Belgique et aux Pays-Bas), Jean-Baptiste décida d'ouvrir un grand magasin sur Paris où il appliqua les principes du Baron Thiéry.

La construction de la première tranche des magasins débuta en 1896. Elle obligea l'acquisition et la démolition d'un pâté de maison situé en plein Paris, dans la rue Réaumur dont le percement venait d'être achevé. Les travaux furent menés tambour battant, vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Six mois plus tard, le magasin fût inauguré par le Président Félix Faure.

Les magasins connurent une réussite des plus fulgurantes. Les week-ends, les huissiers étaient obligés de fermer les portes des magasins dans la demi-heure qui suivait l'ouverture, à cause de la forte affluence (pour des raisons évidentes de sécurité). Certains jours, les clients faisaient même la queue devant les magasins bien avant l'ouverture !

Fidèle à la devise de la maison, Monsieur Gobert-Martin veillait personnellement à la bonne tenue de l'établissement qui vendait des vêtements de qualité à des prix des plus attactifs. Le personnel, trié sur le volet, était d'une compétence et d'une amabilité exemplaire. Il était principalement encadré par des lorrains dont les qualités commerciales avaient fait leurs preuves en Belgique.

Industriel particulièrement avant-gardiste, philanthrope et homme de bien, Jean-Baptiste Gobert-Martin reçut la Légion d'Honneur, le Mérite Agricole et de nombreuses décorations étrangères. Egalement propriétaire d'un magasin de nouveauté à Verviers, il fut nommé Officier de l'Ordre de Léopold II par le Roi Albert de Belgique. Il décéda en 1921 en laissant la direction des magasins à son épouse Lucia.

Commenter cet article